mars 2015

Marion Pinkybuttercup: une youtubeuse pas comme les autres !

Le phénomène des youtubeuses est de plus en plus répandu en France. Parties des Etats-Unis, elles font désormais un carton partout dans le monde. Chez nous aussi, de jeunes femmes se sont fait un nom grâce à un sujet commun : la beauté. Sur leur chaîne YouTube, elles présentent des tutoriels, leurs achats̷ Leur credo : il suffit simplement d’un bon matériel pour filmer, de produits à présenter et le

Projet Fashion montre l'exemple

Mardi soir à 21 h 5, la chaîne D8 présent l’émission « Projet Fashion », un programme venue des États-Unis et qui entend dénicher le créateur de mode de demain. Avec des épreuves rudes, comme confectionner une robe de soirée au rayon bricolage ou à base de vieux jeans. L’émission révèlent de véritable talents, avec humour.   Le mardi 24 mars dernier , D8 diffusait le quatrième épisode de Projet Fashion. A

#DropThePlus: un nouveau mouvement contre les diktats de la mode ?

Et si le terme « grande taille » était de trop à côté de mannequin ? C’est ce que le mouvement lancé par l’actrice Australienne Ajay Rochester suivit par le modèle Stefanio Ferrario , sous l’appellation « #droptheplus » (soit, abandonnez le « plus size »), souhaite combattre les diktats de la minceur dans le milieu du mannequinat.   Mannequins « plus-size », d’abord, ça veut dire quoi ? Pour certaines, pas grand-chose tandis qu’une bataille est lancée

15 clichés qui dénoncent les diktats de la mode

Pour dénoncer les diktats que les magazines imposent aux femmes et la souffrance que celles-ci ressentent devant les corps parfaits de mannequins, un photographe réalise des photos drôles mais aussi criantes de vérité. Lassées de voir les magazines de mode imposer aux femmes leur vision de la beauté et mannequins anorexiques – voire la maigreur – numéro après numéro, trois Américaines se sont lancées dans une démarche originale. Afin de

JIULY, un nouveau site mode grandes tailles

La tendance grande taille est un sujet actuel qui concerne une partie importante de la population féminine. Les femmes aux formes généreuses sont de plus en plus nombreuses à revendiquer leurs courbes et souhaitent s’habiller à la mode et selon leurs goûts. C’est sur ce constat qu’est née l’idée de créer JIULY, les fondateurs ayant conscience du manque de créativité que proposent la plupart des marques féminines destinées aux femmes rondes et le besoin

et si, ont créé nos vêtements nous-mêmes ?

Pas toujours facile de faire son shopping quand on a des formes̷ Grâce au site Madeinmecouture.com, on prend les choses en main en réalisant ses propres pièces. De plus, pourquoi devrions-nous porter les mêmes vêtements, afficher les mêmes couleurs que tout le monde ?  Qui n’a jamais rêvé de pouvoir porter sa propre robe avec une pointe de fierté ? .   Le concept est facile : A l’aide d’une

Les mannequins trop maigres privées de défilés ?

La lutte contre la promotion de l’anorexie revient sur la table en France, sept ans après l’adoption d’une charte censée sensibiliser les consciences sur l’image du corps. . La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé lundi qu’elle soutiendrait les amendements interdisant le recours aux mannequins dénutris et l’apologie de l’anorexie qu’un député devait déposer lundi dans le cadre du projet de loi santé. De plus, le député socialiste

Les déesses, un hymne à la féminité

Déesse est née en 1954 à Friedrichshafen, petite ville au sud de l’Allemagne, au bord du Lac de Constance. Avant de se lancer dans la création artistique, Déesse s’enrichit de différentes expériences professionnelles. Artiste autodidacte, elle prend le temps de la réflexion et voyage en quête d’inspiration. Au fil de ses déplacements, son projet artistique s’affine.   Peintes à la main dans un style pop, les créations de l’artiste Déesse reflètent