La fast-fashion : au secours, je n’ai plus rien à me mettre !

fast-fashion

Combien de fois dans une semaine, je me dis « je n’ai plus rien à me mettre !« … En regardant ma penderie pourtant bien remplie. Je compte même plus le nombre de t-shirts, chemisiers ou vestes que j’ai et pourtant : je n’ai rien à me mettre !

.

J’ai l’impression de me lasser très vite des vêtements que j’ai pu acheter le mois dernier. J’adore la mode… Et le monde d’Internet nous offre une pléthore de pièces, de motifs et de style différents. Je me rencontre, finalement, que je mets toujours les mêmes vêtements. Ce qui représente seulement une vingtaine de pièces. Tout le reste, je le mets trop peu souvent, voire peut-être qu’une fois par an. Il m’arrive, même d’oublier tout simplement que j’ai sept robes rétro que je redécouvre quand je me décide enfin à ranger ma penderie. 

.

Est-ce que j’ai honte ?  Oui ^^.

.

Car j’ai l’impression de participer à la Fast-fashion (de nouvelles collections de vêtements qui sont produites tous les 15 jours). Parce que c’est tendance en ce moment ! J’ai envie d’avoir cette tenue. C’est un gros problème quand on aime la mode. En ce moment, le vert est tendance. Même si de base, je n’aime pas cette couleur et bah, je me trouve magnifique avec un tailleur en vert. Je sais, c’est bizarre !

.

.

Mais qu’est-ce que vous voulez… Acheter une belle robe est un plaisir.

.

De plus, je sais que je suis facilement influencée par la publicité ou par des influenceurs que j’aime suivre sur les réseaux sociaux. Et pourtant, j’ai fait des études supérieures dans le marketing. Je suis spécialisée dans le digital donc je connais ces petites astuces marketing et je les reconnais. C’est surtout un achat plaisir, c’est-à-dire, un achat d’impulsion. Cette petite robe me fait sentir belle quand je la porte. J’ai l’impression de gagner en estime de soi. Donc, je craque et je l’achète.

.

Mais malheureusement… Ce qui est tendance ne durera pas dans le temps !

.

Alors, je sais que je suis s’en doute moins influencée qu’une femme qui possède une taille « standard ». Étant ronde, je trouve de vêtements à ma taille que sur le net et non dans les boutiques traditionnelles. Ainsi, même si je me balade dans les centres commerciaux ou dans le centre-ville, je ne craque jamais. De ce point de vue, c’est peut-être un des avantages d’être une femme ronde ! ^^

.

Et pourtant, il y a beaucoup de choses qui me dérangent dans la Fast-fashion. Je ne vais pas vous mentir !

.

Il y a d’abord le côté éphémère.

.

Ce qui est tendance aujourd’hui ne le sera plus demain ! J’ai l’impression de voir les filles habillées tous de la même manière, avec les mêmes coupes, les mêmes tissus, la même couleur. Genre, on est des clones ! Nos tenues deviennent un uniforme. Cela efface notre personnalité. Et du coup, personne n’est vraiment unique. Rien d’original… C’est dommage ! 

.

.

Sans oublier les nombreux scandales

.

Derrière cet achat anodin, se cache souvent une enfance brisée, des employés abusifs et des pratiques bien au-delà de ce que nous occidentaux pouvons imaginer.

Dans les pays où les seuils de pauvreté sont bas comme en Asie ou en Afrique, les enfants n’ont parfois d’autre choix que de travailler pour survivre. Ils se sont retrouvés à travailler dans des ateliers de confection au lieu d’aller à l’école.

Les récentes révélations sur les camps de travaux forcés en Chine ont mis en lumière de nouveaux scandales. Les Ouïghours, une minorité musulmane de Chine, sont persécutés et contraints de travailler dans des usines textiles.

À Dhaka, la capitale du Bangladesh, toute la population fait les frais de la Fast-fashion. Dans le bidonville industriel d’Hazaribagh, il y a plus de 3 tanneries, dont la moitié sont illégales.

Ce ne sont là que des exemples des conséquences de la Fast-fashion. =(

.

Alors, j’ai décidé de faire un tri dans ma garde-robe.

.

Comme j’aime les pièces « vintage« , je me concentre lors de mes achats seulement sur cette thématique. 

Bien sûr, je fais toujours des achats impulsifs de temps en temps. Des achats « coups de cœur », mais j’essaie toujours de me poser la question suivante : : est-ce que j’en ai vraiment besoin ? 

Ensuite, j’essaie de plus en plus de privilégier le confort, car oui, au travail, je porte presque jamais de jupe ou de robe. Je me sens plus à l’aise en pantalon. 

Et surtout, pour conclure, je suis devenu beaucoup plus exigeante. Si j’ai des doutes sur une taille, je préfère demander plutôt qu’acheter toute suite. Et cela, même s’il faut prendre le temps de contacter le service client de la marque. Car il faut être honnête, une fois sur deux, si la taille ne convient pas, j’ai tout simplement pas le temps de renvoyer un vêtement. Je garde le produit en me disant que peut-être que je vais perdre un peu de poids ou le donner à une copine… Ce qui finalement n’arrive pas et le vêtement reste dans mon dressing et prend de la place pour rien.

Enfin, pour toujours garder ma créativité et ma personnalité, je me concentre de plus en plus vers des pièces uniques que je trouve en friperie.

 Et vous, que pensez-vous de la Fast-fashion ?

Source photographie de couverture : Andrea Piacquadio provenant de Pexels

Le partage c'est la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...