Femme : Le déni de grossesse m’effraie !

Femme : Le déni de grossesse m'effraie !

Le déni de grossesse est un sujet qui effraie de nombreuses femmes, car tomber enceinte et ne pas s’en rendre compte durant de nombreux mois chamboule totalement sa vie. Ce phénomène est difficile à comprendre. Voici pour vous quelques explications essentielles…

 

Le déni de grossesse, qu’est-ce que c’est ?

 

On appelle déni de grossesse le fait qu’une femme soit enceinte sans en avoir conscience. Elle ne refuse donc pas la maternité. Elle n’en a tout simplement pas conscience.

 

grossesse femme

 

Mais alors comment cela fonctionne-t-il ?

 

Le responsable de ce déni est le cerveau de la future maman. Le corps ne montre aucun symptôme. La femme a donc toujours ses règles chaque mois, aucune prise de poids, ni gonflement du ventre et elle ne ressent pas les coups du bébé lors de son développement. Il peut y avoir une légère prise de poids d’environ 4 kg, mais de manière bien trop infime pour alerter la victime. Certaines femmes continuent même à prendre la pilule. Vous imaginez vous avez vos règles alors que vous êtes enceinte ! Cela m’effraie ! Je ne veux pas avoir d’enfant… Pas tout de suite, en tout cas !

De plus, lorsque le bébé se développe, il évite de se faire remarquer et participe ainsi au déni de grossesse. Il ne bouge pas beaucoup dans le ventre de sa mère. Il adopte une position verticale lors de son développement (alors qu’un bébé a généralement une position horizontale dans l’utérus). Ce qui explique que vous prenait très peu de poids !

 

Il existe deux types de déni de grossesse :

 

  • Le déni de grossesse « partiel », cela signifie que la future maman apprend sa grossesse avant son accouchement.
  • Le déni de grossesse « total », la future maman reste dans l’ignorance jusqu’à son accouchement.

Le déni de grossesse « total » est donc un phénomène contrôlé par le cerveau. La future maman se retrouve victime de ce déni tout comme son entourage qui ne se rendra compte de rien durant tous les mois de la grossesse.

 

deni de grossesse femme

 

Comment cela peut-il arriver ?

 

Différents facteurs peuvent être responsables du déni de grossesse.

Il peut toucher toutes les femmes (tout âge, tout milieu). Cela peut être dû à un contexte familial difficile, notamment pour les plus jeunes.Le déni de grosses peut aussi se manifester pendant deux grossesses rapprochées. Il peut également venir d’une stérilité supposée par la future maman, d’une liaison extraconjugale ou d’une agression sexuelle.

Les causes du déni peuvent être nombreuses et chaque cas est différent. Il reste certains que l’inconscient joue un rôle dans le déclenchement de ce déni de grossesse. Le cerveau décide de cacher la venue d’un futur bébé en prenant le contrôle total du corps. Il est donc important de rester vigilant quel que soit l’âge ou le milieu social. Je vous conseille de faire une prise de sang dès le moindre doute ! Une petite douleur en ventre, du mal à dormir, un retard de règles de quelques jours…

 

femme deni de grossesse

 

Quelles sont les conséquences ?

 

Le déni a de lourdes conséquences sur la psychologie de la jeune maman. En effet, les mères se demandent très souvent ce qu’elles ont raté et comment elles ont réussi à ne pas se rendre compte que leur enfant était là durant tout ce temps. Ce sentiment d’impuissance et d’échec est difficile à surmonter. Il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel pour se rassurer et assumer son rôle de maman dans les meilleures conditions possibles.
Malheureusement, il arrive lors d’un déni de grossesse que la jeune maman engendre une fausse couche. Dans le cas d’un accouchement à la maison, la panique de certaines femmes les empêche de s’occuper des premiers soins de leur nouveau né. Ce qui conduit au décès de ce dernier. Cet accident peut survenir pour de nombreuses raisons, mais il reste un cas très rare. Fort heureusement !

 

Le déni de grossesse est donc un phénomène réel et important dans la vie des femmes.  Ce phénomène m’effraie. Il peut entraîner de lourdes conséquences pour les victimes. Il est toutefois important de se rappeler que le déni de grossesse est un cas assez peu fréquent.  Il faut donc éviter que j’y pense en me stressant inutilement.

Toutefois, la justice ne reconnait pas encore le déni de grossesse comme une pathologie. Les femmes peuvent donc être condamnées en cas d’accident avec leur enfant. Des progrès restent à faire avant de reconnaître officiellement les femmes comme des victimes de ce phénomène.

Un commentaire


  1. Bonsoir
    Super article très intéressant dont on ne parle pas assez
    Merci pour ça et pas de stress

    Répondre

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...