Le jugement des autres, je m’en fous !

Le jugement des autres, je m’en fous !

Aujourd’hui pour se sentir dans la norme il faut suivre ce que nous dicte la télé, les médias, l’internet et tout autre support de communication invasif, sauf que tout ceci ne sert qu’à se comparer avec tel ou tel personne et finir par se juger. Mais n’y a-t-il pas quelque chose qui cloche ? Pourquoi me tourner vers l’opinion des autres pour me forger moi-même ? Dois-je vraiment être cette super-femme que tout le monde aimerait côtoyer au détriment de mon plaisir ? Ou puis-je être moi et côtoyer seulement les personnes qui me rendent heureuse ?

.

Travailler sur moi-même

.

Étape par étapes j’ai décidé de m’assumer et de laisser tomber le jugement des autres qui ne servait à rien à part me rabaisser, me faire me questionner et me donner une mauvaise estime de moi-même.

J’ai donc ouvert les yeux sur cette réalité et cela m’a permis de prendre une décision qui pourrait être considéré comme complètement folle pour certain et extrêmement vitale pour d’autres. Aujourd’hui je ne me fie plus au jugement des autres !

.

.

Apprendre à m’apprécier et à me voir tel que je suis

.

Mon physique et ma personnalité n’appartiennent qu’à moi. J’ai envie d’un moment crazy ? Je prends ma paille et je me mets à chanter sur cette chanson que j’aime tant. Je souhaite porter cette petite robe à fleurs, qui me fait de l’œil dans ma penderie ? Je chausse mes plus belles ballerines et je sors avec mes amis. L’important c’est de s’amuser et d’aimer vivre comme l’on est. Ce ne sont pas les autres qui seront là lorsque tu devras affronter une difficulté, alors pourquoi écouter les dires des autres lorsqu’il s’agit de ta vie personnelle et de ton bonheur ?

.

Etre bienveillante envers moi-même

.

La bienveillance beaucoup utilisée dans l’éducation des enfants, n’est pas seulement une forme de nouvelle tendance pour les parents mais bel et bien une réalité dont à besoin notre esprit au quotidien. Être bienveillante avec soi-même permet de mieux se sentir avec les autres. J’arrête de me juger pour ne pas laisser l’opportunité aux autres de le faire. J’arrête de m’en vouloir lorsque je prends ce troisième morceau de chocolat sur cette nouvelle tablette. Je prends des décisions qui m’appartiennent et surtout je me réjouis d’y prendre du plaisir.

.

.

Chérir mon corps : « je m’aime et j’assume ! »

.

Plus tu t’aimeras réellement plus ton esprit n’écoutera que lui-même, comme une sorte de bouclier anti-jugement. L’amour-propre peut être très puissant s’il est utilisé à bon escient. Lorsque tu te regardes et que tu te trouves belle, la personne qui te donne son avis sur ta coiffure ou tes nouvelles boucles d’oreilles ne parle pas d’une réalité mais de ce qu’elle voit de son propre point de vue. Elle te dit comment elle ressent la chose… Peut-être qu’elle aimerait beaucoup avoir ta coiffure et que dans sa phrase tu sentiras comme de l’amertume qui t’es destiné. Son jugement pour le moins déroutant rebondira sur ton bouclier et tu le verras comme un compliment. Du moment que tu t’aimes, chaque jugement négatif ou positif filera sur toi comme des gouttes d’eau sur une vitre.

.

Le meilleur moment est celui où tu te sens libre comme l’air, libre d’être toi-même quoi qu’il arrive.

.

Photographies : Bernard MOREAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...