Les femmes rondes, fortes ou obèses ne sont pas forcément malades !

Les femmes rondes, fortes ou obèses ne sont pas forcément malades !

Il est très vite facile de tirer des conclusions en constatant des rondeurs chez une personne. Mais il ne s’agit pas forcément d’un signal de santé en danger. De nombreux médias et messages publicitaires associent l’obésité au diabète voire aux risques vitaux d’insuffisance cardiaque ou respiratoire. Ne nous alarmons pas… Certaines personnes rondes, fortes ou obèses ne souffrent pas de graves maladies.

.

Pourquoi cet écrit ?

.

Le 14 décembre dernier, j’ai publié une nouvelle photo sur mon compte Instagram. Le but de cette publication était d’informer, comme je fais dans mon habitude, qu’un nouvel article était présent sur beauteronde.fr. Celui qui présentait la chaîne Youtube de Valérie Damidot. Pour ce post, j’avais utilisé une photo du photographe Bernard Moreau. Un internaute a mis un commentaire qui m’a interpellé. Il mettait en avant une idée, malheureusement trop présente dans notre société, celle que la femme ronde, forte ou obèse (pour reprendre ses mots!) ne devrait pas être admirée car en mauvaise santé. Et cette pensée ne serait pas grossophobe (et oui, il a aussi dit cela ! ). Bien évident, j’étais un peu choquée. Des personnes n’ont pas hésité à lui répondre et lui montrer sa bêtise. Merci à eux !!! =)

Après quelques échanges houleux, j’ai pris la décision de bloquer cet individu.

.

.

La vérité est bien plus complexe comme en témoignent des études récentes sur l’obésité.

.

Dans l’European Heart Journal, des chercheurs publient des conclusions statuant que certaines personnes obèses sont en meilleure santé que celles dont le poids n’est pas hors normes (donc normal). Ainsi, une enquête portée sur plus de 4o ooo individus en surpoids a révélé que 46 % des participants présentaient un bon métabolisme. L’important d’après le Docteur Fransisco Ortega à l’origine de cette étude, est de pratiquer une activité physique.

Un autre chercheur, le Professeur Oskar Angeras pense que les personnes qui n’ont pas de poids suffisants se mettent plus facilement en danger, notamment pour tout ce qui concerne le cardiovasculaire car le manque de vitamines et d’omegas 3 ou 6 est avéré. Pour ce même scientifique, le risque de développer certains cancers ne serait pas corrélé avec une prise de poids excessive.

Ce qui compte d’après l’ensemble des médecins, c’est de maintenir un métabolisme en bon état, notamment en pratiquant une activité physique.

.

Alors, si ce n’est pas le poids… Quoi surveiller pour savoir si on est en bonne santé ?

.

Il s’agit d’être vigilant sur le taux de cholestérol et le taux d’hyperglycémie ainsi que sur les données de l’hypertension artérielle. Partout dans le monde, les conclusions d’experts sont unanimes : le métabolisme joue un rôle prépondérant dans le déclenchement de pathologie. Les personnes obèses qui pratiquent une activité physique régulière et qui ne connaissent pas de problèmes diabétiques sont souvent bien plus en forme que les autres catégories d’individus. Il faut donc avoir un œil sur l’emplacement de la graisse car c’est celui-ci peut affecter certaines parties du corps et donc affaiblir les organes et leur fonctionnement. Observer une régularité dans l’activité est plus importante que de concentrer son attention sur le poids.

Pour connaitre l’emplacement de la graisse, il existe peu de solutions. Seulement les médecins spécialisés possèdent la technologie nécessaire.

.

Photographie de Bernard Moreau

.

Ainsi, être gros ne veut pas forcément dire que vous êtes en mauvaise santé. Les études publiées sur l’obésité concernent aussi bien les hommes que les femmes.  Nous devons conserver un optimisme au quotidien car notre poids n’est pas le problème. C’est nos habitudes sportives que nous devons surveiller pour nous garantir une bonne santé.

Mon expérience personnelle me la vite fait comprendre. J’ai fait un séjour à l’hôpital de quelques jours. Cela a permis de faire une liste d’examens afin de déterminer mon état de santé. Conclusion… Mes artères ne sont pas bouchées par de la graisse. Donc je suis grosse, mais la graisse n’est pas placée près des organes vitaux. La seule chose dont l’équipe médicale à trouver est un manque de vitamine D, qui n’a rien à voir avec le poids. Juste un manque de soleil. ^^

Après mon petit séjour à l’hôpital, je comprends pourquoi j’ai été révoltée par les propos de cet individu sur mon post Instagram. Les gens font de généralités et le manque de connaissances sur le sujet entraîne des préjugés de ce type. =(

.

Photographie de couverture : Bernard Moreau

.

.

Le partage c'est la vie !

Un commentaire


  1. Je trouve ça vraiment triste de voir que de tels clichés persistent. J’espère qu’un jour les gens apprendront à ne plus juger sur le physique et à voir plus loin qu’une simple taille de vetements

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...