Les tendances de la mode sont une grosse tromperie !

Les tendances de la mode sont une grosse tromperie !

La tendance est éphémère dans le milieu de la mode. Les acteurs dans ce domaine prennent un malin plaisir de vous orienter dans un article, chaque saison. En effet, la proposition d’une pièce phare du moment ne fait que booster uniquement les ventes des marques. Résultat : l’industrie de la mode se remplit les poches et vous, vous videz votre portefeuille. La tromperie consume aussi les métiers dans ce secteur. Nul n’échappe aux méthodes destructrices des entreprises issues de la mode et bien d’autres encore. Sans oublier la tromperie sur les tailles qui sont en incohérences avec la réalité.

La tendance de la mode : une arnaque bien ficelée

L’influence dans tous ses états

La tendance de la mode se présente comme un poison pour les consommateurs. Tout au long de l’année, on se retrouve avec une tonne de vêtements. Tous ont la fièvre acheteuse, les hommes et les femmes sont atteints de ce trouble. Pourquoi ? Au quotidien, les réseaux sociaux, les sites ou les magazines vous conduisent systématiquement à l’achat.

Photo : martinkay78

J’ai dit STOP ! Et cela, pour plusieurs raisons :

La première parce que c’est la galère pour tout ranger dans ma penderie et même, mon homme se plaint de ne plus avoir de place pour ses vêtements. ^^

Ensuite, pour l’aspect écologique. En effet, la plupart des vêtements sont fabriqués en Asie dans des usines peu sécurisées et du personnel mal payer. Certains organismes parlent même de « travail d’enfants ». On se souvient tous de la catastrophe du Bangladesh avec l’effondrement de l’usine Rana Plaza, travaillant pour des marques de vêtements internationales.  C’est 1127 salariés qui sont morts.

Enfin, l’influence est l’outil préféré des grandes marques. Ils organisent des évènements, ils approchent les célébrités, ils construisent tout un monde autour d’une pièce ou d’un service. Dans la foulée, les modeuses et les influenceuses séduisent également la clientèle à travers leurs photos et les hashtags. La société, elle-même a fait que chacun devient un consommateur compulsif.

Photo : martinkay78

Suivre ou ne pas suivre la tendance ?

Là est en effet la question. Le regard d’autrui vous amène souvent à devenir stylé et être à la mode. Prenons par exemple le pantalon palazzo, il inonde les réseaux sociaux et dans la rue, toutes les femmes le portent. Pourtant, elles ont chacun leur morphologie et leur style vestimentaire. Du coup, on opte par défaut pour ce pantalon tendance.

Ce qu’il faut retenir, c’est que ce palazzo sera vite remplacé par le jean style XXL et ainsi de suite. L’essentiel est de connaître sa morphologie et les vêtements qui vont avec votre forme. L’équilibre de la tenue, le style vestimentaire et la qualité de vos achats sont les éléments à tenir en compte pendant votre shopping.

De plus, je n’ai jamais vraiment aimé les « tendances ». Je ne sais pas pour vous, mais j’ai beaucoup de mal avec la mode actuelle. J’ai l’impression que l’on voit la même chose partout. On devient des clones. C’est dommage ! Notre style vestimentaire peut nous permettre d’être original et de traduire notre personnalité. Personnellement, je préfère le vintage. Et si, des gens pensent que c’est « ringard ». Je m’en fiche. Moi, j’aime bien !

Photo : martinkay78

La tendance « tromperie » s’étend au métier de la mode

L’industrie de la mode cache d’autres formes d’arnaques. Certaines entreprises évoluant dans ce milieu en exploitent les stylistes séniors ou juniors. Une fois dans leurs filets, il est très difficile de s’en sortir. À la recherche d’un emploi, les recruteurs exigent souvent de mener un projet. Ils exploitent ainsi vos idées et vos journées de dur labeur ne comptent aucunement à leurs yeux. Ils se contentent d’un refus par mail, mais aussi par un très long silence.

Par ailleurs, les créateurs dans la mode ne sont pas protégés. Leur portfolio passe d’une société à une autre. Et pire encore, vous vous sentez impuissant face à une horde d’avocats devant le tribunal si l’affaire se termine au tribunal. Il y a aussi les professionnels qualifiés qui travaillent souvent dans l’ombre. Le seul hic, leur carrière peut prendre fin à tout moment. Ces organisations misent sur ses bataillons de stagiaires et négligent les postes de cadres à pourvoir au sein de l’entreprise.

Photo : martinkay78 

La tromperie sur les tailles : incohérence et discrimination

La mode est majoritairement concentrée sur des tailles allant du 34 au 38, alors que ces tailles ne concernent pas toutes les femmes. En effet, la taille moyenne d’une Française est un 4o ou 42. On peut donc se demander : pourquoi les grandes marques ne s’adaptent-elles pas à la réalité ? Pourquoi continuent-elles à fabriquer des vêtements à partir de prototypes pour des morphologies en S et une taille 36 ? Parce que « le grande taille » est mal perçu. Le surpoids est mal accepté dans le milieu de la mode.

Karl Lagerfeld « Personne ne veut des femmes rondes dans le mode. Les femmes rondes n’ont rien à faire sur les podiums. Adèle est très à la mode. Elle est grosse mais elle a un très joli visage et une voix divine ».

Etre « rond » est même mal vu. Cette discrimination engendre de nombreuses complications pour s’habiller et cela nourrit cette idée de « la taille idéale » qui est aujourd’hui faussée.

Photographie de couverture : 123rf – martinkay78

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...