Et si on parlait d’obésité sans tabous !

obésité

Comment parler d’obésité sans tabous ? La question est posée. Et c’est sur cette question que nous vous proposons de débattre aujourd’hui. C’est un sujet de plus en plus présent dans l’actualité. On va donc parler d’obésité au travers de cet article, et surtout éviter toutes polémiques ou sujets sensibles. Un post 1OO % honnête !

Les chiffres

Selon The Time, 3O % de la population mondiale sera obèse d’ici 15 ans. En France, une étude réalisée en 2OO2 montre qu’un Français sur trois est en surpoids ou obèse. 

Les femmes sont plus touchées que les hommes : 32 % d’entre elles sont en surpoids ou obèses contre 26 % des hommes. La prévalence de l’obésité est plus élevée dans la tranche d’âge des 3O-59 ans : 19 % chez les femmes et 16 % chez les hommes. La prévalence de l’obésité est également plus élevée dans certains milieux sociaux et professionnels : elle est de 17 % dans la population générale, mais de 22 % dans la population des ouvriers et employés, 18 % dans la population des professions intermédiaires et 19 % chez les cadres et professions intellectuelles supérieures.

Qu’est-ce que l’obésité ?

Selon La classification internationale du poids, l’obésité est définie comme une accumulation anormale et excessive de graisse corporelle qui peut conduire parfois à des complications et à un risque accru de maladie. L’obésité est souvent perçue comme étant un problème de santé publique, car elle touche une personne sur trois dans le monde. La prévalence de l’obésité est en croissance dans le monde entier, et l’OMS prévoit que d’ici 2O25, plus de 6O % de la population mondiale sera en surpoids.

Cependant…

En finir avec les représentations négatives sur les personnes obèses…

La grossophobie est un phénomène très répandu dans notre société. Les personnes obèses sont stigmatisées par la société, et souvent mises à l’écart. Les gros sont victimes de discriminations professionnelles, et les enfants obèses subissent des moqueries de la part de leurs camarades de classe. Ils ont peur d’aller à l’école et de subir des remarques négatives. Les personnes obèses sont également victimes d’agressions physiques et verbales.


Avec l’augmentation de l’obésité dans le monde depuis une vingtaine d’années, le phénomène de la grossophobie a malheureusement beaucoup augmenté. Les personnes obèses voient leur estime d’elles-mêmes diminuer, et leur qualité de vie s’en trouve affectée.

Les personnes obèses sont également plus touchées par les préjugés négatifs et les stéréotypes sur le fait d’être « gros ». Elles sont aussi souvent victimes de discrimination au travail. En effet, certains employeurs croient que les gros sont paresseux et qu’ils n’ont pas de discipline personnelle.

Une idée commune est ancrée dans la société ; celle que les personnes grosses sont obèses car ils mangent trop. Hors de nombreuses études l’on démontrer aujourd’hui, ils existent plusieurs raisons qui peuvent expliquer une obésité.

Les différents types d’obésité qui existent :

Les préjugés naissent souvent pour un manque d’informations. Les gens ignorent généralement les diverses causes de l’obésité et les associent, le plus souvent, à une alimentation incontrôlée. Alors, que ce n’est pas le seul facteur, loin de là… Comme nous le verrons dans cette liste non-exhaustive ci-dessous :

La génétique, facteur d’obésité.

L’hérédité et vos antécédents familiaux ont leurs importances. Les personnes ayant un parent ou des ascendants obèses ont plus de risques d’être obèse. En effet, une étude révèle que si un enfant a un parent obèse, le risque de devenir obèse à son tour est multiplié par 2.

L’apport de calories en excès.

Les personnes qui mangent beaucoup, ou mangent trop gras ou trop sucrés, sont généralement en surpoids ou obèses. En effet, si votre corps ne brûle pas les calories que vous lui apportez, vous accumulez les graisses.

Vous êtes une personne sujette au stress, au surmenage ?

Les personnes qui travaillent toute la journée ou sont très stressées, ont tendance à avoir un métabolisme plus lent. C’est pourquoi, elles peuvent avoir tendance à prendre du poids plus facilement. Pourquoi ? Car votre corps, lors d’un moment anxieux, libère du glucose, responsable de la formation de graisse abdominale (la graisse du ventre).

Un traitement médical

Et oui, certains médicaments font grossir, notamment les antidépresseurs ou les corticoïdes. C’est aussi le cas des pilules contraceptives, comme la pilule du lendemain… Les pilules dites « de minigestion », les hormones contraceptives, accroissent la prise de poids.

Une affection de l’hypothalamus augmente la prise de poids.

L’hypothalamus est un petit organe situé au niveau du tronc cérébral et qui contrôle la température du corps, la production d’hormones et la sensation de faim ou de satiété. Dans certaines maladies, l’hypothalamus ne fonctionne pas correctement. Lorsque cela arrive, la graisse envahit les parties supérieures de votre corps. Vous risquez d’avoir une obésité morbide. Cette maladie est souvent la cause d’un choc émotionnel fort ou des périodes dépressifs successifs.

Source photographie de couverture : Laura Tancredi provenant de Pexels

Le partage c'est la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...