Découvrez Rebel Wilson : une actrice ronde qui ne compte pas pour des prunes. Hollywood se la déchire !

Découvrez Rebel Wilson : une actrice ronde qui ne compte pas pour des prunes. Hollywood se la déchire !

Face à Anne Hathaway, Rebel Wilson crève l’écran dans la comédie « Le coup du siècle », sorti au cinéma le 17 juillet. Dans son rôle d’escroc croqueuse de diamants, la pulpeuse blonde se révèle pleine d’humour et éclipse presque sa partenaire de jeu. Depuis quelques années, Hollywood lui fait les yeux doux et lui propose de plus en plus de premiers rôles. La star du moment, c’est elle !

Une hallucination qui change sa vie

Rebel Wilson, née Melanie Elizabeth Bownds, grandit dans un quartier pauvre de Sydney, en Australie. Elle se passionne dès son plus jeune âge pour les mathématiques et envisage d’y consacrer sa carrière professionnelle. Mais un séjour en Afrique du Sud va changer profondément sa vie. Atteinte de la malaria, elle explique avoir souffert d’hallucinations dans lesquelles elle se serait vue en actrice remportant un Oscar. Elle délaisse alors les chiffres pour se consacrer à sa carrière naissante de comédienne.

Rebel Wilson fait ses premières armes à la télévision australienne grâce à son rôle de Toula dans la série « Pizza » et aux différents personnages qu’elle interprète dans l’émission de sketchs « The Wedge ». Elle déménage ensuite aux États-Unis et remarque bien vite que ses rondeurs sont un atout de taille pour se démarquer des actrices longilignes qui peuplent les plateaux de tournage. Elle a même expliqué au journal britannique « The Daily Telegraph » avoir pris volontairement du poids pour faire rire davantage le public. Rebel Wilson se démarque rapidement grâce à ses rôles secondaires comiques dans « Mes meilleures amies » ou « Bachelorette ». Elle prête même sa voix au personnage Raz du quatrième opus de « L’âge de glace ».

Photographie : Eva Rinaldi

Des seconds rôles au haut de l’affiche

Son interprétation d’Amy la Baleine dans la comédie musicale « Pitch Perfect », sortie en 2o12, est un véritable tournant dans la carrière de Rebel Wilson. Ce personnage aux répliques aussi cultes que percutantes lui vaut de remporter ses premiers prix, notamment le Teen Choice Award de la meilleure actrice dans un film comique. « Pitch Perfect » 2 et 3, qui débarquent sur les écrans en 2o15 et 2o17, sont aussi des succès et Rebel Wilson n’y est pas étrangère… Les portes d’Hollywood s’ouvrent alors pour l’actrice australienne, qui partage l’affiche de « Célibataire, mode d’emploi » avec la star de « 5o nuances de Grey » Dakota Johnson. Je l’adore dans ce film !

Mais c’est surtout « Isn’t it romantic », qu’elle produit pour Netflix en 2o19 et dont elle est la tête d’affiche, qui fait d’elle une véritable célébrité. Pour la première fois, une femme ronde tient le rôle titre d’une comédie romantique qui se joue des clichés et des préjugés. Une vraie vague de fraîcheur… Un de mes films préférés !

Rebel Wilson profite de sa notoriété pour dénoncer le body-shaming. Elle incite les femmes à être fières de leur corps et à ne pas se plier aux diktats de la société actuelle. En 2o17, l’Australienne a même créé sa propre marque de vêtements grandes tailles, pour permettre aux femmes rondes d’être stylées et féminines en toutes circonstances.

Désormais habituée des tapis rouges, Rebel Wilson s’affirme avec un look pin-up glamour qui inspire de nombreuses jeunes femmes. J’adore, j’adore, j’adore !

Photographie de couverture : Raffi Asdourian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...