Apprendre à aimer son corps et le Body positive ? Oui… Mais !

Apprendre à aimer son corps et le Body positive ? Oui… Mais !

Le body positive s’est avéré être un mouvement social important. Il vise à ce que les femmes et les filles aiment leur corps, quels que soient leur taille et leur poids. Mais, les femmes se retrouvent dans un paradoxe de trouver l’amour de soi tout en recherchant la validation extérieure d’une société qui ne change pas (ou peu).

 

Le mouvement du Body positive se concentre sur la normalisation de tous les types de corps, de la personne fine à la femme ronde.

 

La taille 38 est toujours un standard

 

Toutefois, une taille 36 est toujours considérée comme une taille « plus » dans l’industrie du mannequinat, malgré le fait que les femmes françaises portent en moyenne une taille 4o. La représentation du corps féminin, dans la mode, les magazines, la télévision, devrait mieux refléter l’ensemble de la population française.

body positive eleonore

 

Des logiciels et applications de retouches se créent tous les jours

 

Le Body Positive défend plusieurs caractéristiques naturelles du corps de la femme, notamment la cellulite, les vergetures, l’acné et les cicatrices… De tels « défauts » peuvent être facilement supprimés avec des logiciels et des applications telles que Photoshop ou Facetune. Ces technologies sont facilement accessibles. Tout le monde peut créer ensuite des images filtrées et modifiées pour les partager sur les réseaux sociaux !

 

Des filles « parfaites » sur les médias sociaux

 

Le mouvement du Body Positive sur les médias sociaux me paraît assez problématique. Instagram est surtout les réseaux sociaux le plus superficiel que je connaisse. Quand je regarde certains comptes, je trouve que les photographies sont « hypers » travaillées, les poses sont parfaites et les filles retouchées. Par choix, j’essaye de rester le plus naturel possible sur mes photographies !  Et Instagram est devenue l’un des réseaux sociaux les plus apprécier auprès des jeunes adolescentes. Pour beaucoup d’entre elles, c’est une source d’inspiration…  Non seulement, il y a une pression à être mince, mais aussi à avoir un corps tonique (musclé). Cela crée l’idée que grâce au sport et au travail acharné, on peut transformer son corps en idéal. N’est-ce pas contradictoire avec le Body positive ? Je me pose la question…

20181024-1975072522

D’un autre côté, ce message valorise l’activité physique et donc la santé. Mais, sous le mirage de la motivation du sanitaire, il y a aussi une idée qui implique qu’il faut se conformer à un standard de corps : minces et musclés. Si votre corps ne ressemble pas à ces filles, cela signifie que vous n’avez pas travaillé assez dur. Qu’en pensez-vous ?

 

La grossophobie médicale et la discrimination à l’emploi

 

Il y a aussi la question de la discrimination de poids que le mouvement Body positive ne parvient pas à contester. Les médecins blâment souvent les problèmes de santé d’une personne en fonction de son poids. Les personnes obèses sont victimes de discrimination sur leur lieu de travail. Ils sont souvent négligés lors des processus d’embauche et de promotion. De nombreux témoignages sont présents sur le net.

 

L’âgisme et la peur de vieillir

 

Le mouvement Body positive ne parvient pas non plus à aborder la discrimination envers les personnes âgées. L’industrie de la beauté et les médias continuent de promouvoir les produits anti-rides et anti-âges. Les célébrités hollywoodiennes tentent de rester jeunes le plus longtemps possibles. Il reste cette idée que la beauté a une date d’expiration, en particulier pour les femmes. Le vieillissement est une chose à laquelle il faut résister, plutôt que d’être considéré comme un développement naturel.

20181023-2112959353

La promotion de la diversité

 

Le mouvement Body positive ne parvient pas non plus à centrer le mouvement autour de la diversité. Cela ne favorise pas l’idée que les personnes de couleur, les personnes handicapées ou les personnes transgenres peuvent être vraiment belles. Ils restent trop peu représentés dans les médias, même si c’est un peu mieux sur les réseaux sociaux…

 

Ce que j’en pense…

 

Le mouvement Body positive ne pourra pas progresser et donnera aux gens la possibilité d’aimer réellement leur corps lorsque les médias continueront à présenter une image limitée de la beauté.

Bien que théoriquement bon, le Body positive est un mouvement positif, il reste encore limité par les nombreux préjugés qui sont encore bien ancrés dans notre société. Et, c’est bien dommage !

La valeur personnelle devrait aller au-delà de l’image. Je pense que la beauté est ce qui compose une personne dans son intégralité.

 

Photographies : Bernard Moreau

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...