La galanterie : art de séduction ou sexisme ?

La galanterie : art de séduction ou sexisme ?

Beaucoup de personnes se posent souvent la question de savoir ce qui se cache derrière la courtoisie et la galanterie. Toutes ces bonnes manières cachent-elles un homme bien élevé, un séducteur, un manipulateur ou un sexiste ? Quelques éléments de réponse.

 

Combien de fois, nous avons entendu ces propos : «après vous je vous en prie », et combien de fois nous avons vu ce cliché d’un homme qui porte les valises de la dame, voilà un gentleman, quel respect envers les femmes !

galanterie

 

Les codes de la galanterie française : un art de séduction

 

La galanterie serait une spécialité française, un héritage qui vient du Moyen-âge… Encore aujourd’hui, ces codes de bonne conduite perdurent… Un galant homme auprès d’une femme se doit par exemple :

  • Lui ôter ou mettre son manteau
  • La resservir à table
  • La précéder dans les escaliers
  • La raccompagner chez elle
  • Lui tirer la chaise au restaurant
  • Etc…

art de séduction

 

Prudence… et si tous ces gestes n’étaient que calculs et manipulation ?

 

« Simone de Beauvoir », théoricienne importante du féminisme, déclarait que « la galanterie n’est qu’un héritage des sociétés patriarcales visant à maintenir la femme dans son état d’asservissement. ». Une idée soutenue par une étude américaine. Plus les hommes sont souriants, galants et chaleureux après des femmes, plus ils auraient des convictions sexistes. Pour eux, la femme est une petite chose fragile et pure.

Mais alors, pourquoi faire ? Si l’homme porte les valises de sa femme, il est sexiste… Si la femme porte les valises de son homme, il est sexiste aussi ? Un casse-tête pour les hommes !

Conséquence, la galanterie tombe en ruine et disparaît,  au regret de 73% des femmes. D’après un autre sondage, 97% des françaises déclarent être attachées à la galanterie et à la courtoisie.

Simone de Beauvoir

 

Alors la galanterie, art de la séduction ou sexisme déguisé ?

 

Dans l’histoire

 

Pour beaucoup d’hommes et de femmes, la galanterie n’a rien de positif dans un monde où l’on réclame l’égalité des genres.

A l’ère préhistorique, les femmes étaient cantonnées à un rôle de reproductrices. Les hommes allaient les chercher dans le seul but de se reproduire. Les choses ont évolué au fil des siècles et la galanterie est peu à peu apparue comme le désir de discipliner le désir masculin. A l’époque des chevaliers et des seigneurs, la femme était idéalisée avec la mise en place des codes d’honneur. Cette forme de serviabilité mélangeait alors la courtoisie et la galanterie. Par ailleurs dans certaines civilisations, la déesse de la reproduction était vénérée, ce qui a conduit à une transposition chez la femme.

art de séduction

Ce qui déforme l’image de la galanterie, c’est la façon dont elle est utilisée.

 

Elle ne doit pas faire l’objet d’une malice et dans le but de « coucher » avec une personne. La galanterie doit être une preuve d’attention et d’amour. Par cette attitude, l’homme montre son respect et son attachement envers une femme, qui est spécial à ses yeux.

 

La galanterie aujourd’hui est un mode de séduction, un moyen implicite de faire comprendre à l’autre qu’il est l’objet d’un vif intérêt et d’une réelle attraction. Cela est aussi vrai pour les personnes mariées ou en couple depuis longtemps, qui doivent faire vivre cette galanterie à travers des petits gestes d’attention.

 

Sources : telemundo, mode34b



Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...