Un professeur de yoga pas comme les autres

Un professeur de yoga pas comme les autres

La première fois que vous êtes entré dans une classe de yoga, vous avez probablement choisi de vous s’asseoir sur le côté ou à l’arrière, où personne ne peut vous regarder directement. Non seulement le yoga est une activité dur (il peut prendre des mois ou des années pour maitriser toutes les positions), il peut également rendre toute personne mal à l’aise.

 

Mais pourquoi le yoga serait réservé aux femmes « minces »? Jessamyn Stanley met fait à ce préjugé.

j0

Jassamyn Stanley est une passionnée du yoga et fière de ses formes, qu’elle défend librement sur les médias sociaux.  Elle crée le mouvement Curvyyoga, représenter par le #curvyyoga et conteste la notion du corps idéal des personnes qui pratiquent le yoga.

  « Nous vivons dans une société où nous sommes formés à penser que le surpoids est mauvais,  et que les gens vont mal vous jugez, » dit-elle dans une interview New York Magazine. Le professeur de yoga plus-size, qui pratique le yoga Bikram depuis 211, admet que son corps n’est pas celui que les gens attendent d’un yogi (ou d’un professeur de yoga), mais elle ne laisse pas son poids la dissuader de faire ce qu’elle aime. 

j3

Bien qu’elle dite que cela peut être intimidant d’entrer dans une salle de classe et voir les corps du yogi atypique. Le point principal du yoga n’est pas de savoir si une personne est grande ou mince. « Le point de cette pratique est de mieux connaitre son corps, de pratiquer une activité sportive et gagner en souplesse »à déclarer Jessamyn.

Non seulement elle invite les filles grandes tailles à essayer le yoga sans la peur d’être jugé. Jessamyn est aussi connu par son honnêteté et sa franchise. Il suffit de voir son site personnel, où elle a écrit, « Je pense qu’il est vraiment important pour moi de dire que ma première expérience du yoga était l’enfer sur terre. Est-ce que vous me entendez? HELL. ON. WORLD« .

 

 

 

Laisser un commentaire