Le roll flower : le tatouage qui sublime les corps ronds !

roll flower

Roll Flower signifie « rouleau de fleur ». À elle seule, cette expression évoque bien l’harmonie entre féminité et rondeur. C’est justement l’objectif de l’artiste qui est à la base de ce tatouage, celui-là même qui en est train de révolutionner l’esthétique des femmes aux formes généreuses.

Le roll flower : les rondeurs magnifiées par le tatouage !

Il y a quelque temps, la tatoueuse américaine Carrie Metz Caporusso a fait une constatation : les salons de tatouage proposent exclusivement des œuvres destinées à des corps stéréotypés. Les motifs sont conçus pour des individus minces et musclés. Partant de là, elle a décidé de décloisonner la pratique de son art, en proposant une forme de tatouage qui mettrait en valeur les corps ronds.

Ainsi est né le Roll Flower. Si chaque dessin s’adapte à la personnalité du client, le principe de base reste le même : utiliser les plis du dos pour figurer une tige à partir de laquelle tatouer des fleurs. Ce faisant, le corps et ses rondeurs font partie intégrante de l’oeuvre.

Je ne sais pas pour vous, mais cette pratique m’évoque ces déesses, les Vénus. Vous savez, ces statuettes représentant des femmes aux corps voluptueux, à la poitrine et aux fesses démesurées ? Le rapport ? Simplement, je trouve que, comme pour ces statuettes, le tatouage dont je vous parle est une ode à la féminité dans ses formes les plus généreuses. Comme chez certains peuples primitifs, le corps est vu sous la forme d’un champ fertile et sensuel. Sur ce champ, la végétation tatouée s’épanouit à partir des replis de la peau.

Un chemin vers l’acceptation de soi-même ?

Par le Roll Flower, un des objectifs de Carrie Metz Caporusso est de faire changer le regard que portent les gens normaux sur les gens en surpoids. De fait, elle aimerait que sa technique innovante fasse comprendre à tout le monde qu’un corps avec des formes peut être beau. Le but serait que l’on arrête, quand on voit une personne qui a quelques kilos en trop, de penser aussitôt : il faudrait que il / elle fasse un régime. La volonté de l’artiste est que l’on voit cette personne pour ce qu’elle est : un individu qui a une beauté unique.

J’avoue, j’ai un petit faible pour l’autre ambition du Roll Flower : permettre a la femme ronde de s’assumer telle qu’elle est. Non pas dans le reflet qu’elle voit dans le regard des autres, mais dans la manière dont elle se perçoit elle-même. Certes, se pigmenter la peau nous fait nous sentir plus belle face aux autres. Mais ce que je trouve important, c’est que le type de tatouage qui est proposé ici permet de se réapproprier sa propre silhouette, loin des clichés imposés par la société. En faisant cette démarche, vous prenez le temps de faire sentir à votre corps que vous le trouvez beau… suffisamment beau pour qu’il devienne une œuvre d’art, avec les particularités qui lui sont propres. Et ça change tout ! Dois-je vous rappeler qu’une femme qui assume ses formes, sans se soucier des stéréotypes de l’air du temps, dégage une aura terriblement sexy ?

Source image de couverture : compte Instagram de @jazmynlin

Le partage c'est la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...