MAC, une société révolutionnaire ?

MAC, une société révolutionnaire ?

La société de cosmétique MAC a fait une chose révolutionnaire. Quand certaines marques dénigrent totalement la « grande taille », d’autres prennent le risque de choisir des modèles « ronds ». C’est le cas de La société MAC, célèbre pour ses couleurs vives, a choisi une mannequin pulpeuse dans sa nouvelle campagne intitulée  » ma confiance ».

LV1

Il y a un an, la marque de maquillage professionnel MAC lançait un grand concours afin de trouver six nouveaux visages représentatifs de la société actuelle. Luzmaria Vargas est l’une des gagnantes. Mais qui est-elle?

Luzmaria Vargas de Anaheim, est une jeune femme qui vie en Californie. Elle exprime les difficultés émotionnelles ressentie par les femmes rondes. Difficultés de trouver des vêtements, difficultés « d’être vue et d’être jugé ». Difficultés que de nombreuses sociétés de la mode visent à délimiter.

Elle réfléchit sur comment les gens négligent souvent les sentiments des femmes pulpeuses. « Ça fait mal, parce que certaines personnes pensent que parce que vous êtes en surpoids, vous ne disposez pas de sentiments, » dit-elle dans la vidéo.

Elle se fait toute pomponnée dans la vidéo (de maquillage MAC, bien sûr).

Dans une vidéo qui montre les coulisses de sa séance photo pour MAC, Vargas révèle une histoire touchante issue de son passé qui l’a inspirée à se dépasser et à poser sa candidature pour devenir le visage de la marque de maquillage.

« Regardez, je n’ai pas un corps de rêve, je veux dire, je ne pense pas que je suis belle, » Vargas dit en pleurant dans la vidéo, « Mais regardez où je suis. Je ne veux pas d’un corps de rêve .  C’est vraiment l’intérieur qui compte« .

Parlant de la séance photo, Vargas est pleine d’espoir. « Je me sens tellement bien, parce que je sais qu’il y a beaucoup de femmes qui n’osent pas s’exprimer parce qu’elles sont rondes. »

 » Si je l’ai fait, elles peuvent toutes le faire. J’espère que ça va aider quelqu’un qui est enfermé dans sa chambre et qui n’ose pas sortir ou qui ne veut pas se montrer au monde. « 

Ce n’est pas un secret que les femmes rondes sont marginalisées dans la mode et du monde de la beauté et de la cosmétique. Des modèles tels qu’Ashley Graham ou Denise Bidot dénoncent les malheureux stéréotypes. Il est important de rappeler aux femmes que la taille n’a pas d’importance. C’était justement l’enjeu de la campagne MAC.

Laisser un commentaire