Pourquoi je ne suis pas fan de la chirurgie bariatrique (ou chirurgie de l’obésité) ?

Pourquoi je ne suis pas fan de la chirurgie bariatrique (ou chirurgie de l'obésité) ?

Vu mon poids, je me suis intéressée aux opérations bariatiques pour pouvoir, peut-être en faire une. J’ai donc rencontré un chirurgien spécialisé, il y a déjà quelques mois. Il m’a expliqué en quoi consister de telles chirurgies et ses contraintes. Sachant que je ne suis ni cardiaque, ni diabétique. J’ai décidé, à la suite de notre entrevue, de ne pas faire cette opération car il existe des risques. En effet, la chirurgie bariatrique peut entraîner de très nombreux dysfonctionnements aussi bien sur le corps que sur l’esprit.

.

Mais c’est quoi exactement une opération bariatrique ?

.

Ça englobe tout ce qui touche aux chirurgies visant à remédier à l’obésité ; que ce soit la sleeve, la gastroplastie ou encore le bypass. Elles sont proposées après de longs examens sanguins et psychologiques, lorsqu’une obésité considérée modérée à morbide a été décelée chez un patient. Globalement, si votre IMC (Indice de Masse Corporelle) se situe sur une échelle de 35 à 4o, vous pouvez prétendre à une des chirurgies suivantes :

  • La gastroplastie, la plus connue de toute, est pratiquée par la pause d’un simple anneau pour donner la forme d’un sablier à votre estomac. Divisé en deux poches, celle du haut se remplit rapidement durant votre repas et vous ressentez vite une forme de satiété qui vous oblige à cesser de manger. Le repas continuera plus doucement pour une digestion plus longue.
  • La sleeve est tout simplement une diminution chirurgicale de l’estomac. Le chirurgien vous retire une partie (souvent les deux tiers) pour vous faire manger plus lentement et en moindres quantités. Le temps de digestion ne change pas, mais vous pouvez oublier les grands repas de famille.
  • Le bypasse est à mon avis, la chirurgie la plus invasive. Non seulement une partie de votre estomac vous est retirée, mais le chirurgien en plus pratique un genre de déviation dans votre système digestif pour que les aliments soient plus vite digérés.

.

Image par fernando zhiminaicela de Pixabay

.

La chirurgie de l’obésité n’est pas sans danger. Elle peut avoir des complications.

.

Une chirurgie quelle qu’elle soit peut forcément rencontrer des complications : lors de l’anesthésie, durant l’opération ou en post opératoire (après l’opération).

Mais aujourd’hui, nous allons voir ensemble que les opérations bariatriques sont vraiment compliquées. Les premiers dysfonctionnements sont souvent répercutés sur le corps lui-même. Vous allez dans un premier temps, suivre scrupuleusement à la lettre les indications données par le médecin. Mais, il faut savoir qu’une chirurgie touchant le système digestif peut être très douloureuse. Il y a d’abord la cicatrisation, puis le changement de routine. Il vous faudra revoir tout votre rituel de repas, éviter toutes les matières grasses, les grosses quantités, bannir le sucre de votre régime alimentaire. Vous pourriez ressentir des malaises dus à la longueur de la digestion (trop rapide avec le bypass, trop lente avec l’anneau gastrique), des douleurs digestives accrues ou des moments de faiblesses musculaires par manque de nutriments.

Et tout cela entraîne le second problème le plus important : le dysfonctionnement psychologique. A trop se restreindre, certains peuvent très mal vivre leur post-opération. Entraînant parfois une déprime voire des idées suicidaires, car il faut le savoir, beaucoup n’ont pas de suivi psychologique après l’intervention. Elle paraît pourtant indispensable, car l’image mentale est biaisée par rapport à l’image du corps en devenir. Il n’est pas rare d’ailleurs qu’après quelques mois, le poids perdu revienne malgré l’opération.

.

Image par Thanks for your Like • donations welcome de Pixabay

.

La chirurgie bariatrique ne guérit pas, elle éloigne juste le problème.

.

C’est surtout pour cela que je ne recommande pas ce genre d’opération ! A trop vouloir réprimer le corps à coups de bistouri, on oublie le principal : l’obésité peut avoir mille et une causes. Si pour certains la chirurgie bariatrique est un miracle, elle n’est pas forcément adaptée à tout le monde.

Je m’explique ! Je ne suis pas médecin… Pour moi une telle opération n’est pas faite pour moi. Car, je ne mange pas parce que j’ai faim mais je mange par émotions. En gros, si j’angoisse ou que je stresse, je mange. Ainsi, la satiété n’est pas le problème. Pour ces raisons, je ne veux donc pas prendre le risque de charcuter mon estomac car selon mon profil, une sleeve ou un anneau gastrique serait un échec.

.

Dans tous les cas, avant de vous lancer dans l’aventure, quel que soit votre IMC, votre état de santé, pensez à prendre conseil auprès de plusieurs professionnels de santé. Si vous doutez, consultez ! Il s’agit de ma décision. Elle est personnelle. Il ne faut pas oublier que pour certaines pathologies, une opération de l’obésité peut sauver des vies.

Et ne vous arrêtez pas à l’unique personne qui vous dira que pour cesser d’être grosse, il faut opérer. Si vous êtes bien dans votre tête, dans votre corps, si votre vie n’est pas en danger, la seule chose à faire, c’est de continuer à croquer la vie à pleines dents !

.

Photographie de couverture : Rebecca Moninghoff de Pixabay

.

Le partage c'est la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...