Les vêtements de « Do Ceu Créations » : un voyage ethnique entre l’Afrique à l’Asie !

Do Ceu

Découvrez un aperçu de la nouvelle collection de la créatrice indépendante Maria Do Ceu, un mélange ethnique vous faisant voyager entre l’Afrique et l’Asie autour du tissu wax.

Une créatrice audacieuse

Élue Meilleure créatrice du Wax à Nantes pour l’année 2O22, Maria Do Ceu est originaire d’Angola, pays situé au sud-ouest de l’Afrique.

Si elle est aujourd’hui à la tête de sa propre marque de vêtements, elle n’a “jamais pensé faire de la couture”. En effet, auxiliaire de vie de formation, elle a toujours eu à cœur le contact humain. Guidée par des valeurs de sororité et de persévérance, l’idée de créer des habits lui est venue dans un rêve. “J’ai eu un déclic” affirme-t-elle, “une vision” qui l’a poussée à écouter des envies enfouies en elle. C’est alors qu’elle va s’investir dans une formation de deux ans de couture pour apprendre les bases et maîtriser les techniques.

Assidue, elle s’entraîne à la pratique chez elle quand elle ne suit pas les cours. C’est ainsi que, peu à peu, toute sa créativité va pouvoir s’exprimer. C’est sa fille et ses amies, friandes de ses créations de la première heure, qui vont lui souffler l’idée de créer sa propre marque. Elle commence à fréquenter les cercles d’entrepreneurs sur Nantes et s’intègre dans leur monde.

Spécialiste aujourd’hui du wax, ce n’est pourtant pas un tissu vers lequel elle se serait tournée spontanément, “c’est le tissu qui m’était accessible”. Pourtant, c’est une véritable “histoire d’amour” qu’elle va entamer avec ce textile qui la “ramène à son enfance” en Angola.

Inspirée, elle entame la création de ses premiers patrons en s’inspirant de la nature autour d’elle. Peut-être l’avez-vous aperçue dans un parc nantais à la recherche de feuilles pour constituer la base de ses patrons ?

Prônant la confiance en soi à travers des collections solaires, Maria Do Ceu a choisi le nom de sa marque “en famille”. Elle “cherchait quelque chose d’assez personnel” et a opté pour son nom de famille, qui, par chance, signifie aussi “issu du ciel” en portugais, langue officielle de l’Angola.

Des tenues venues du ciel

Sensible depuis longtemps au versant artistique grâce à son travail dans le prêt-à-porter lorsqu’elle vivait en Afrique, Maria propose avec Do Ceu Créations des pièces uniques, faites main, aux coupes audacieuses et travaillées qui garantissent une originalité certaine. Pour elle, le mois de mars aura été “d’inspiration asiatique”. Elle présente ici quelques-unes de ses tenues.

La première tenue semble influencée par la coupe du kimono japonais avec des manches bouffantes à attaches qui sont démesurées en regard du reste de la tenue. Imaginée dans un tissu traditionnel angolais, “la coupe n’a rien d’africain”. On entre directement ici dans l’univers africano-asiatique souhaité par l’artiste.

L’utilisation du noir et blanc, volontaire sur la deuxième tenue, lui confère un aspect futuriste. Ici, la créatrice s’est inspirée du style de couture du peuple zoulou originaire d’Afrique du Sud tout en y apportant une touche asiatique pour conserver un rappel sur la collection. J’ai adoré cette robe. Je ne sais pas pourquoi, mais je trouve qu’il y a un petit côté “Star wars”. Vous ne trouvez pas ? ^^

La troisième tenue nous fait voyager plus au nord de l’Afrique avec une volonté de mettre en lumière “la femme moderne chic orientale” à travers un esprit marocain. La créatrice a à cœur de respecter la couture traditionnelle de chaque culture.

La dernière tenue présentée ici, Maria Do Ceu utilise des couleurs claires et des matières qui font écho au continent africain comme le Raphia. Elle la définit comme “l’Afrique avec un mélange d’ailleurs”, l’ailleurs se trouvant notamment du côté de l’Asie avec une longueur de robe inhabituelle pour des tenues africaines.

À travers ses collections, la créatrice se renouvelle sans cesse, elle “n’aime pas rester toujours avec les mêmes modèles” et puise l’inspiration dans ses rêves.

Sa vision de la femme transparaît à travers ses tenues osées. Elle dédit ses créations “à toutes sortes de femmes, […] mince, ronde, petite ou grande”, “des femmes qui osent” résume-t-elle.

Ça wax !

Nous parlons ici beaucoup de wax, mais qu’est-ce que le wax exactement ? Ce tissu très coloré, associé à l’Afrique dans nos imaginaires est en réalité originaire…. d’Indonésie !

En effet, lors de la guerre d’indépendance de l’Indonésie, les Hollandais avaient enrôlé de nombreux mercenaires ghanéens qui ont ramené dans leurs valises un textile nommé “batik”. Celui-ci était composé de coton et de la cire était coulée sur les deux faces du tissu, lui apportant des motifs originaux. C’est cette technique qui sera utilisée et perfectionnée pour la conception du wax, qui signifie d’ailleurs “cire” en anglais.

Au départ, le wax, qui remporte un vif succès auprès des étrangers résidents en Afrique, est uniquement produit par les Anglais et les Hollandais et est importé. À partir des années 196, le Ghana va produire localement le wax, et d’autres pays comme la Côte d’Ivoire ou encore le Sénégal suivront le mouvement. Le wax devient un emblème africain.

Les stylistes vont alors s’emparer peu à peu du textile ce qui aura pour conséquence de le rendre à la mode, notamment au sein de la diaspora africaine.

De manière générale, s’il est très esthétique et véhicule de la bonne humeur avec ses couleurs vives, le wax est aussi un support de communication. En effet, les motifs présents sur le tissu sont créés avec la cire colorée qui apporte un côté si flambant aux couleurs. Cette méthode permet de pouvoir sélectionner les motifs que l’on veut apposer sur le tissu. Ces derniers vont donc revêtir différentes significations et, notamment lors de grands événements comme les mariages, le choix d’un motif aura une symbolique particulière affichée publiquement sur le vêtement.

C’est dans cet esprit que Maria Do Ceu propose également de réaliser des commandes pour des particuliers. Retrouvez ses créations et son contact sur la page Instagram de Do Ceu Créations. Et pour la suite ? Elle confie “Je rêve d’aller sur les grands podiums”. Et c’est tout ce qu’on lui souhaite. =)

Le partage c'est la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...