L’émission « Opération Renaissance » est-elle grossophobe ? L’Association « Gras politique » se mobilise avec une pétition.

opération renaissance

Le 11 janvier dernier, M6 diffusait le premier épisode de son docu-réalité nommé « Opération Renaissance ». Le principe de l’émission est simple : les équipes ont suivi, pendant trois années, dix individus atteints d’obésité morbide. L’émission M6 est présentée et produite par Karine Le Marchand. Elle fait polémique depuis sa diffusion.

La raison ? De nombreuses voix se sont élevées pour signaler le caractère grossophobe du programme qui intègre une multitude de clichés. Au départ, j’étais plutôt mitigée face aux critiques. Néanmoins, j’ai vite changé d’avis après avoir vu l’émission. Je vous explique pourquoi…

« Opération Renaissance » est-elle vraiment une émission grossophobe ?

Traiter d’un sujet sur l’obésité : Oui mais pas n’importe comment ! Les internautes n’aiment pas et le TOP tweet de la soirée le confirme. En effet, #PasMaRenaissance a été l’hashtags le plus utilisé sur Twitter pendant la diffusion.

D’un côté, je suis contente que… enfin… on commence à s’intéresser à l’obésité. Mais, d’un autre côté, c’est un sujet complexe qui doit faire face à de nombreux stéréotypes. Je pense que l’émission part d’une bonne intention mais qu’elle est mal construite. Et malheureusement, elle donne l’image d’une personne ronde qui mange trop, qui a des soucis psychologiques et qui doit faire obligatoirement une opération bariatrique pour s’en sortir…

Non… Non… Et non ! Je suis en obésité morbide depuis plusieurs années et je ne mange pas plus qu’un autre.

« Opération Renaissance en trois stéréotypes, c’est :

La promotion de la chirurgie bariatrique

Il y a deux ans, j’ai rencontré un chirurgien bariatrique qui a refusé de m’opérer. Pourquoi ? Il m’a dit que je ne suis pas en mauvaise santé. Ce n’est pas un acte médical anodin. Une opération bariatrique comporte des dangers. Pourquoi, on n’en parle pas dans l’émission ?

J’ai vu un débat sur Twitter qui m’a interpellé. Beaucoup d’internautes n’aimaient pas le titre de l’émission, notamment le terme « renaissance ». Cela veut dire quoi ? Que si nous sommes gros, nous sommes morts ? Je comprends ce débat. Mais moi, ce qui m’a dérangé c’est le mot « opération » qui revient sur la notion d’opération chirurgicale. Au début de l’émission, un spécialiste nous dit que ce type d’opération n’est pas sens risques et que cela fait partie des derniers recours. Alors, pourquoi l’émission commence par les opérations comme si cela était la solution ULTIME pour perdre du poids.

De plus, je sais qu’être mince, ne me rendrais pas heureuse. Ce que je veux dire… C’est que j’ai l’impression que l’émission veut vous faire croire que c’est en perdant du poids que nous allons être heureuses. Je ne pense pas que cela soit juste. Je suis de nature anxieuse donc mince ou pas, ce n’est pas des facteurs qui m’appertoront du bonheur. Non, c’est plus ma réussite professionnelle ou savoir que mon homme me trouve belle.

opération renaissance
Image par Sasin Tipchai de Pixabay 

Les gros sont gros car ils mangent trop

La présentation approximative des participants, ne laisse que très peu de place aux doutes. Aucune information n’est donnée quant à la raison de cette prise de poids ou d’un suivi avant l’opération.

Pourtant, l’obésité morbide, même si elle peut être causée par une mauvaise alimentation, est souvent liée à des problèmes autres tels que des maladies ou encore des traitements médicamenteux. En ne précisant pas les raisons, réelles, qui ont mené les candidats du programme à devenir obèses, cela suggère que l’obésité est liée à la malbouffe.

Il y a beaucoup trop de maladresses !

Les présentatrices sont minces : pourquoi pas vous ?

Avec Karine Le Marchand et Cristina Cordula, difficile de se sentir bien dans sa peau lorsque l’on est en situation d’obésité. Intégrer une personne ayant souffert d’obésité à la présentation aurait permis aux participants de s’identifier à quelqu’un et ainsi croire en leur chance d’atteindre leurs objectifs de façon pérenne.

Je me demande aussi l’intérêt de certains « experts ». Si c’est pour ne pas voir leur travail et leur analyse…

Petition by Nick Youngson CC BY-SA 3. Alpha Stock Images

La pétition de l’Association « Gras Politique » : participez !

Le collectif de lutte contre la grossophobie systémique, Gras Politique, s’est élevé contre la réalisation de l’émission. L’Association dénonce :

La banalité de la chirurgie bariatrique

Les opérations bariatriques sont des opérations lourdes mais l’émission n’émet aucune réserve en sous-entendant qu’en cas d’obésité, se faire opérer est la solution miracle. Cependant, plus de 42% des personnes ayant subi la pose d’un anneau gastrique ont dû l’enlever pour cause de complications ou pour reprise de poids. D’autre part, il est à noter que parfois il y a des complications allant de la perte de cheveux à l’éventration.

Obésité, maladie chronique et multi-factorielle

L’Association « Gras Politique » rappelle que l’obésité est une maladie chronique et multi-factorielle qui ne devrait aucunement être instrumentalisée au profit d’un documentaire réalité. Si vous partagez cet avis il ne vous reste plus qu’une chose à faire : SIGNER ! Mais c’est déjà fait ! =)

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille la vidéo de Cindy Gagnol. Diététicienne, elle donne son avis sur l’émission. Ces propos sont intéressants. Je suis complètement d’accord. J’aime son approche de l’obésité. Son discours est beaucoup plus professionnel et, je pense, plus proche de la réalité des choses. Je souhaiterais vraiment pouvoir la rencontrer.

Photographie de couverture : Vidmir Raic de Pixabay 

Le partage c'est la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...