Pourquoi, j’ai décidé de ne plus avoir peur du mot «gros» ? C’est un fait, je suis grosse… et j’assume !

Pourquoi, j'ai décidé de ne plus avoir peur du mot «gros» ? C'est un fait, je suis grosse... et j'assume !

Régime sans fin, sport à longueur de journée, pourquoi se donner tant de mal pour plaire aux autres ? Est-ce une honte d’être grosse ?

.

Ma grosseur, ma personnalité, je l’assume !

.

Portée de la grande taille veut dire que j’ai de l’embonpoint, j’ai une forme qui attire le regard sur moi. Quand je marche, les yeux se braquent sur moi autant que sur une femme de taille fine. Je suis donc pareille que toutes les femmes à la différence que je ne pèse pas le même poids. =)

Je porte tous les vêtements que cela soit une robe, un jean, un pantalon, un haut ou une jupe. Autant que vous pouvez plaire à un homme, j’ai aussi mes atouts de séduction. Je porte de la lingerie sexy et je m’assure de m’y sentir à mon aise.

Mon alimentation tourne autour de ce que je désire manger et selon la portion qui satisfait ma faim. Je ne suis pas comme d’autres, qui suivent strictement petit déjeuner, déjeuner et dîner sans grignoter entre deux repas.

Mes bikinis sont plus grands parce que je suis ronde. Dire que je suis grosse c’est tout simplement me décrire exactement comme je suis. Quand vous dîtes elle est brune, blonde, rousse, vous ne vous sentez pas culpabilisé, mais pourquoi alors ressentir une gêne quand vous dîtes que cette personne est grosse ? =( Sûrement parce que derrière ce qualificatif cache une expression insultante. Le problème ne vient pas de moi puisque je suis humain comme vous. Je suis grosse, et alors ?

.

Photographie de Bernard Moreau

.

Je peux faire tout ce qu’elles font malgré mon volume !

.

Être une femme ronde ne signifie pas que je suis sans cervelle. Je peux obtenir un diplôme, faire un cursus scolaire comme tout le monde. En effet, j’ai dans ma poche en Master.

Postuler à un emploi, de plus c’est la compétence qui devrait être important et non ma forme. Toutes les professions peuvent m’accueillir, tout dépend de mes potentialités intellectuelles. Ne confondons pas beauté des standards et compétences.

Si je peux m’en sortir quotidiennement comme vous… Où est le bémol ? Je suis ce que je suis. Il n’est pas interdit à telle ou telle taille d’avoir une vie de couple à ce que je sache. Comme vous, je peux tomber amoureuse, être aimée, porter une grossesse et avoir une famille.

Quand je le désire, je vais me défouler, je porte mon jogging puis c’est parti ! Je vais au parc comme tout le monde. Ma vie ne s’est jamais arrêtée à cause de mon poids ! ^^

.

Photographie de Bernard Moreau

.

Si une personne lambda peut se peser et donner un chiffre pourquoi pas moi ? Saurait été zéro kilo et je me serais alarmée car même un nouveau-né pèse au moins un kilo. Si vous n’aviez pas honte de votre poids ne me demandez pas d’avoir honte du mien. Dès lors que je n’ai pas un cancer ni une maladie incurable, le mot « gros » ne constitue pas un combat dans ma vie. Ce n’est qu’un simple mot, une définition dans un dico ! ^^ Par contre, les actes de grossophobie, oui.

Quand je me lève le matin, mon objectif premier est d’admirer ma personnalité à travers un miroir. Je me fais une beauté par mon maquillage et ma coiffure. Je me bats pour réussir ma vie et atteindre mes objectifs.

Rêvez-vous d’une famille heureuse et épanouie ? Moi de même. Tout comme vous j’ai bon nombre de priorités à priser que de me morfondre sur mon poids et l’avis de mon entourage.

Changez votre mentalité, dire d’une personne qu’elle est grosse ce n’est que la qualifier ou la décrire tout simplement. Ne cherchez pas des noises à un simple mot du dictionnaire. Je suis grosse !

.

Photographie de couverture : Bernard MOREAU

.

Le partage c'est la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...