La rivalité entre les femmes

La rivalité entre les femmes

Il est de notoriété publique que les femmes peuvent se montrer cruelles les unes envers les autres. Dans un groupe composé à majorité de femmes et quel que soit le contexte (travail, école…), des rivalités s’instaurent et alourdissent l’atmosphère entre les membres féminins en présence.

 

La rivalité entre femmes : où et comment s’exerce-t-elle ?

 

La compétition est une chose saine quand elle est pensée dans le respect de l’autre. Ainsi, il est naturel de se trouver en compétition avec d’autres personnes dans certaines situations comme une activité sportive par exemple. Hors, la compétition peut parfois être présente alors qu’elle n’a pas lieu d’être. C’est le cas par exemple de la rivalité entre les femmes dans le cadre de leur emploi ou de leurs études. Ces lieux censés être propices au travail et à la productivité peuvent parfois devenir un environnement conflictuel dans lequel les femmes jouent de leurs atouts pour se distinguer et rabaisser l’autre.

beauteronde

Quel que soit le sujet : compétences particulières dans le contexte, beauté, charisme… les femmes peuvent se montrer promptes à la rivalité. Le charme et la capacité à attirer les hommes sont particulièrement sujets à la jalousie, et donc aux comportements conflictuels. Il n’est pas rare qu’une femme fasse courir de fausses rumeurs sur une autre sous prétexte qu’elle se sentirait en concurrence avec cette dernière !

beauteronde

Pourquoi tant de rivalité entre les femmes ?

 

La société de consommation actuelle et les effets néfastes de la publicité ont instauré un climat de besoin constant et de mésestime de soi. Les femmes subissent en permanence des injonctions pour être belles, intelligentes, minces, maquillées, à la pointe de la mode… Cette situation cause des complexes et une mauvaise image de soi au quotidien. La rivalité entre les femmes peut probablement trouver son explication dans les mœurs modernes : complexée, ayant pris pour modèle un objectif difficile -voire impossible- à atteindre, la femme se met en rivalité avec ses consœurs pour se mettre en valeur et se démarquer. Cette attitude, loin de la rendre heureuse va au contraire aggraver la mauvaise image qu’elle aura d’elle-même et causer du tort à son entourage.

Les femmes ont une vie difficile, font face quotidiennement aux stéréotypes et au sexisme : ne devrions pas plutôt nous s’entraider ?



33 commentaires


  1. Très bon article ! Je déteste le conflit avec les autres mais ça arrive toujours que je me prenne la tête avec une femme qui veut être « meilleure » et qui rabaisse les autres, c’est tellement dommage :(

    Répondre

  2. malheureusement ça a toujours exister et ce n’est pas près de changer. C’est bien dommage d’ailleurs

    Répondre

  3. Super intéressant ! C’est vrai que c’est parfois pesant… Je ne me sens pas vraiment en concurrence avec les autres femmes parce que je suis comme je suis, je veux dire, il m’arrive d’envier la situation de certaines femmes mais je ne vais pas me prendre la tête avec cela. Par contre, il m’est déjà arrivé de subir les conséquences de fausses rumeurs à mon égard quand j’étais plus jeune (collège/lycée -> l’âge bête !), de la jalousie je pense, le souci c’est que ça influence largement tout l’environnement qui nous entoure, et parfois, ça peut devenir invivable… J’espère ne pas revivre cela dans ma vie professionelle…

    Répondre

  4. Ah la la Tout le monde dit qu’un univers exclusivement féminin est compliqué. Je ne l’ai personnellement pas vraiment expérimenté… Même si dans mon nouveau travail, y a quand même deux trois médisantes. Est-ce que ce n’est pas aussi une question de personnalité ?

    Répondre

  5. Oui c’est vrai mais perso je ne suis pas du tout juge ni médisante vis à vis de mes paires, déjà changeons nous nous, la société devra s’y plier :) Les petits changements font les grands et plus nous seront nombreuses plus il sera grand :D
    Et franchement on vis bien mieux quand on ne juge personne :D

    Répondre

  6. Je suis complètement d’accord, il existe une rivalité malsaine je trouve, on se juge, on se compare, etc. C’est tellement plus simple d’être pote avec des garçons je trouve :,)
    Et tu as bien raison, dans le contexte actuel, on devrait plutôt s’entraider et se soutenir !

    Répondre

  7. C’est un gros problème de notre société, on nous pousse à être malveillant les uns envers les autres. Malheureusement, pour certaines personnes, il est plus facile de rentrer dans ce système que d’essayer de le combattre :/

    Répondre

  8. C’est typiquement tout ce que j’essaie de ne pas reproduire. De manière générale, on va dire que je n’aime pas la rivalité tout court ^^ Homme ou femme ! J’estime qu’on est tous différents et qu’on a tous quelque chose à apporter. Sinon on ne serait pas sur terre tout simplement. Mais c’est triste de constater cette rivalité !

    Répondre

  9. Oui c’est nul les rivalités féminines. Ce n’est vraiment pas mon kif ce genre de comportements.

    Répondre

  10. Hello, je le vis au quotidien dans mon travail, la meilleur solution pour moi est de devenir une vrai hypocrite pendant mes heures de boulots. Et maintenant tout le monde est gentil avec moi.. mais faut que je me fasse violence pour en frapper aucune chaque jour et me taire très souvent ^^

    Répondre

  11. Hello,

    Très bon article ! Je pense que la rivalité provient principalement des normes de société, et de cette dernière donc. Il faut toujours être le meilleur, le plus beau, etc. et je pense que cette rivalité se ressent plus chez les femmes. On devrait juste apprendre à apprécier nos personnes, les autres personnes ainsi que nos défauts et avantages.

    Répondre

  12. Coucou les gens sont jaloux et mesquins en général et cela ne s’arrange pas avec les temps qui courent, on préfère enfoncer une personne au lieu de l’aider bref :(

    Répondre

  13. Pendant un temps j’étais moi même très compétitive, surtout scolairement (a ne pas tjrs vouloir filer mes cours/exercices a mes potes qui n’étaient pas venus, souvent pas flemme)… Et puis en fait je m’étais posée et demandée pourquoi j’étais comment ça (parce que j’en étais consciente mais je le faisais automatiquement), et je pense que oui c’est vraiment la société qui nous forme comme ça… Et qu’il faut en prendre confiance (donc ton article est très bien!!) pour après essayer de changer ça, et c’est ce que je fais !!

    Répondre

  14. C’est pas évident à vivre la rivalité entre filles…
    Surtout quand on évolue dans un monde dédié à la mode, la beauté & co.
    D’autant plus que même dans mon milieu pro, il n’y a que des femmes.
    Et ça a déjà mal fini pour une question de jalousie, tellement idiot !
    C’est bien plus simple de travailler avec des hommes et c’est triste…
    Bises,
    Alessia

    Répondre

  15. Je pourrais y consacrer tout un article…
    Mais je préfère me concentrer sur le positif, même si ça me gâche un peu l’existence

    Répondre

  16. Pas de souci pour moi non plus au boulot, on s’entend bien, mais c’est vrai que c’est souvent plus tendu dans des services où il n’y a que des femmes…

    Répondre

  17. Je suis d’accord avec ta conclusion, les femmes sont soumises à des « injonctions » constantes qui les poussent à une forme de rivalité, comme pour conquérir le mâle dominant afin d’avoir le mec alpha et se reproduire avec ce dernier. C’est un comportement « reptilien », ancré en nous, dont il faut se débarrasser… Aujourd’hui les femmes sont indépendantes et n’ont pas besoin de devoir plaire au mâle dominant pour gagner une fonction et une place dans la société (jadis, mère reproductrice). Si l’on laisse les injonctions et les réflexes crocodiliens glisser sur nous, pour nous recentrer sur ce qui nous fait réellement plaisir et nous épanouit dans la sphère professionnelle et la sphère intime, il n’y a plus de compétition qui soit. Si nous sommes réellement ancrées, nos autres interlocuteurs le sentent. Nous attirons à nous des personnes ancrées. Nous pouvons aussi attirer la convoitise et la jalousie, de tous êtres confondus, peut-être plus des femmes car l’identification est plus facile, mais il suffit de couper avec cette négativité, et de les ignorer superbement. Soyons des pentes glissantes pour leur jalousie !

    Répondre

  18. Oh un vaste sujet ! ^^ c’est vrai que les relations sont souvent tendu
    quand j’entends parler ma Belle sœur tout est sujet à critique chez les autres, franchement ça m’épuise, pourquoi toujours regarder ce qui se passe chez les autres et donner son avis. On s’en fiche de la vie des autres ! ^^

    Répondre

  19. Je travaille avec quasi que des femmes et oui je valide, souvent des problèmes, les hommes restent loin des soucis ^^

    Répondre

  20. Coucou,
    C’est vrai qu’il y a parfois des rivalités qui ne devraient pas exister ! Je ne le ressens pas avec mes proches, heureusement, mais j’entends parfois des réflexions hyper déplacées et ça m’agace !
    Gros bisous :)

    Répondre

  21. Je ne comprend pas pourquoi il y a cette rivalité, je préfère largement les amitiés avec les garçons. Rien d’ambigu, pas de compétition … Bref milles fois mieux.

    Répondre

  22. C’est fou ça, je n’ai jamais compris pourquoi il y a tant de rivalité/jalousie entre les femmes! résultat j’ai bien plus de potes que de copines!

    Répondre

  23. Je travaille dans un milieu quasi exclusivement féminin et je peux te dire que l’ambiance est pesante parfois ! Les femmes se prennent trop la tête je pense…

    Répondre

  24. Je pense que, entre femmes effectivement nous devrions nous entraider :) . Un bel article Merci.

    Répondre

  25. je suis tout à fait d’accord avec ta conclusion ! On peut être femme sans pour autant faire une course à la beauté et à la consommation en tout genre

    Répondre

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...