Polémique « pip cam » : l’application qui fait maigrir les grosses !

Polémique « pip cam » : l'application qui fait maigrir les grosses !

Vous ne l’aviez sans doute pas encore suffisamment entendu ou vu mais les grosses sont moches ! Vous n’êtes pas d’accord ? Fort heureusement ! Par contre les créateurs de l’application « Pip Cam – Photo Maker » eux le pensent vraiment. Ils ont même axé leur campagne de pub sur cette idée ! Une des fonctionnalités de leur application modifiant les photos pour transformer les grosses en maigres. Si ça ce n’est pas l’idée du siècle…

 

Mais c’est quoi « PiP Cam – Photo Maker » ?

 

L’application ne sert pas qu’à faire maigrir sur les photographies. Non ! A la base, il s’agit d’une application photo « Picture in Picture » utilisée pour créer des fonds, des cadres et ajouter des détails rigolos sur les photos prises sur le téléphone. C’est seulement une des fonctionnalités de cette application qui permet de faire maigrir le modèle. Parce que c’est bien connu, toutes les femmes rondes détestent leur corps et voudraient tellement être minces !

Pip cam

 

Une pub honteuse et illégale

 

Dans la présentation de cette application, le corps des femmes rondes est encore considéré comme anormal et doit être absolument modifié.

L’autre problème, c’est que pour réaliser cette publicité la marque a utilisé les photos de trois personnes sans leur demander leur accord. Bien sûr après tout, quitte à faire n’importe quoi autant aller jusqu’au bout… C’est le célèbre mannequin plus size « Tess Holliday » qui s’est rendu compte la première que sa photo avait été utilisée dans cette publicité.

De plus, j’ai essayé l’application (image de couverture) et le résultat est vraiment moche. Il faut être honnête ! On voit que les photographies sont retouchées et sont très floues…

 

PiP Cam - Photo Maker

 

Un tollé sur les réseaux sociaux

 

Ce que la marque n’avait pas prévu, c’est que « Tess Holliday » mobilise ses followers. Les soutiens et les abonnés du mannequin n’ont pas du tout apprécié que sa photo soit utilisée pour une campagne « grossophobie ». Ils l’ont fait savoir sur les réseaux sociaux.

Les dirigeants de l’application n’ont pas réfléchi en ne demandant pas leur accord aux femmes dont ils ont utilisé les photos. En effet, « Tess Holliday » a bien signifié que ses avocats donneraient rapidement de leurs nouvelles aux créateurs de « Pip Cam – Photo Maker ».

La marque « Pip Cam – Photo Maker » est devenue introuvable sur Instagram. As-t-elle supprimer son compte ?

 

Et vous ? Quelle publicité « grossophobie ou raciste envers les gros» trouvez-vous la plus énervante ou dégradante ?

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...