Miss Curvy : une élection pour la beauté des courbes ! Rencontre avec Anais Lemercier, Présidente du comité Pays de la Loire.

Miss Curvy : une élection pour la beauté des courbes ! Rencontre avec Anais Lemercier, Présidente du comité Pays de la Loire.

Le 16 novembre dernier, j’ai eu la chance d’être Jury d’un concours de beauté. Pas n’importe lequel : celui de Miss Curvy Pays de la Loire. Une admirable expérience et une belle découverte ! Organisée pour une association, l’élection encourage les femmes rondes à accepter leurs formes. Un atout certain de leurs charmes. Enfin, un concours pour la beauté des courbes !

.

Au-delà d’une très bonne ambiance et d’une organisation travaillée, il y avait un certain nombre de candidates à l’élection. La diversité des profils m’a énormément touché. Des femmes de tous styles, de toutes tailles et de tous âges. Elles étaient toutes très élégantes. Le seul critère pour participer était d’avoir une taille 42 à plus. Miss Curvy, c’est vraiment un éloge des rondeurs !

Rencontre avec Anais Lermercier ; « En 216, je me suis inscrite pour la première fois au concours de Miss Curvy Pays de la Loire, où je n’ai pas été élue, mais j’ai appris beaucoup de moi, et pris de l’assurance. A la suite du concours, j’ai commencé les shootings photo, puis au fur et à mesure, j’ai fait des collaborations avec des photographes. En 218, je décide de me réinscrire au concours de Miss Curvy Pays de la Loire, où je termine 1ère dauphine, une fierté en plus pour moi ». Aujourd’hui, Anais est Mannequin grande taille pour la marque Elegantia Feminae et Présidente du comité Pays de la Loire.

.

Photographies de Bernard Moreau

.

Le concours de Miss Curvy Pays de la Loire : un hymne à la beauté

.
Miss Curvy est un concours grande taille qui encourage les femmes. « Toutes femmes faisant une taille 42 et plus et ayant minimum 18 peuvent s’inscrire. Le concours est avant tout une aventure humaine, où l’on apprend sur soi-même, en travaillant sur l’estime de soi et l’image de soi. » C’est surtout un concours qui défend des valeurs et qui me tiennent à cœur. Comme j’aime le dire souvent, la norme n’est pas coincée d’une taille jean slim 36 ou 38. Miss Curvy montre que les standards des magazines ne reflètent en rien la femme d’aujourd’hui. L’élection donne confiance en soi et encourage les participantes, de toutes les formes, tailles et de tous horizons à montrer la beauté et la diversité du corps rond. « Elles auront l’occasion également de participer à des défilés. Vraiment partager et échanger à chaque instant avec les personnes qui nous entourent lors de cette aventure, pour ensuite finir par le bouquet final, la grande élection, qui est comme je le redis une aventure humaine, même si à la fin de cette aventure, la couronne n’est pas remportée, elles ont toutes gagné, car elles sont allées jusqu’au bout en ayant fait un énorme pas. »

.

La photothérapie et un accompagnement pour prendre confiance en soi

.
La publicité nous montre des icônes photoshopées. Difficile dans ce cas, de nous identifier et d’avoir confiance en soi. Pourtant, cette image est fausse… La photo permet une prise de conscience de la beauté de son corps. C’est pour moi, le meilleur outil pour apprendre à s’aimer et transformer les blocages, comme peut le témoigner mon compte Instagram. Anais Lemercier témoigne ; « En participant à des shootings photos sur différents thèmes tout au long de l’aventure, les filles sont chouchoutées par des professionnels. Le shooting photo boudoir est, je pense, pour chaque femme le shooting le plus difficile, mais aussi le plus vrai. On n’a pas le choix de faire face à soi-même, pour vraiment mettre nos courbes en valeur, et montrer la sensualité et le charme que nous dégageons ».
De plus, les candidates sont accompagnées tout au long de la semaine. Le rôle d’Anais Lemercier est « d’aider, de rassurer et d’accompagner les filles jusqu’au bout de l’aventure. Le but ? Qu’elles se disent  » Oui ? Je suis belle et je m’accepte ».

.

Photographie de Bernard Moreau

.

Défendre la beauté de la femme ronde

.
Face à aux moqueries et à la grossophobie, ce genre de concours est vraiment apportant. Plus les femmes rondes seront mises en valeurs dans les médias et sur le net, plus elles seront valorisées. C’est pourquoi j’ai créé ce site et c’est aussi pourquoi j’ai accepté l’invitation d’Anais Lermercier pour être membre du jury. Je la remercie. « Chaque personne est différente, avec son propre charme, nous sommes tous des humains avant tout, que l’on soit mince, ronde, petite, grande, blonde, brune, de couleurs ou personne en situation d’handicap, nous sommes tous égaux et uniques. Ce concours casse les codes de la mode actuelle ». Un message bienveillant que je ne peux que soutenir. Surtout, qu’on oublie souvent que mettre en place ce genre d’événement demande beaucoup de travail, de recherche de sponsors et de temps de bénévolat… Je suis vraiment heureuse d’avoir participé à la soirée et de voir que, finalement, nous sommes nombreux à vouloir défendre les femmes rondes. La notoriété du concours de cesse de croître et m’a permis, lors de l’élection, de participer à des échanges sur l’image de la femme en France, de rencontrer des associations militantes et des jeunes marques spécialisées dans la grande taille. Et ce n’est pas anodin !

.

Comment participer ?

.
Je vous invite à suivre la page Facebook de Miss Curvy Pays de la Loire et de vous renseigner sur le site internet de Miss Curvy. « Il ne faut pas avoir peur de se lancer, car les participantes sont toutes là pour la même chose : participer à une belle aventure humaine et faire de belles rencontres. Il faut apprendre à sortir de sa zone de confort mais c’est surtout une expérience à vivre. C’est que du positif ! « 

.

Photographie de couverture : Bernard Moreau

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...