J’ai arrêté de me maquiller ! Et non « je ne me laisse pas aller » pendant le confinement !

J'ai arrêté de me maquiller ! Et non "je ne me laisse pas aller" pendant le confinement !

Vous sentez, vous aussi ce malaise ? Face à l’exposition aux images de femmes parfaites pendant le confinement, tout est bon pour se sentir complexées… Sauf que je ne ressemble pas à ces images… J’ai arrêté de me maquiller, et non, je ne me laisse pas aller pendant le confinement !

.

Une journée type de mon confinement : une combinaison télétravail et réseaux sociaux

.

Aujourd’hui, jour de télétravail. Je me lève, je sors de mon lit, je mange un truc vite fait et je me change pour me donner l’impression d’avoir une vie. Rassurez-vous, je choisis une tenue plus que confortable : haut du corps habillé (car potentiel visioconférence en vue) et bas du corps ultra relax (de toute manière ça ne se verra pas, et puis, le confort avant tout !). Dernière petite vérification devant mon miroir : est-ce que j’ai l’air présentable ?

Pause ! Mais présentable devant qui… Mon chien ? Et pourquoi ? Je suis chez moi, je suis à l’aise et puis d’abord je n’ai plus de temps à perdre à me peindre le visage. Quelle image j’ai à tenir alors que je suis chez moi ? Pourquoi je devrais me transformer en un moi artificiel, un moi soi-disant présentable, et tout ça dans mon propre chez moi ? Je continue de me regarder dans le miroir et oui, c’est bien ma personne que je vois, telle que je suis, au naturel. Mon vrai moi. Alors pourquoi ce petit malaise intérieur ?

.

Image par Martine Auvray de Pixabay

.

Confinement oblige, plusieurs fois par jour, je fais mes tournées sur Facebook ou Instagram, histoire d’avoir un peu de lien social ; et que vois-je !

Des bataillons de vidéos et photos de blogueuses et d’influenceuses qui posent habillées et maquillées en train de travailler, de faire du sport, voire en train de cuisiner, avec en description : « Que faites-vous pendant le confinement ? Moi j’en profite pour faire du sport, habillées en legging et brassière de sport pour faire apparaître une silhouette svelte et des courbes splendides, laissant apparaître des abdominaux tracés, accompagné d’un maquillage travaillé mais naturel… » Dites-moi, chères lectrices, est-ce que vous ressemblez à ça quand vous faites du sport ? Moi non ! ^^

Ajoutez à cela les challenges en tous genres partagés et re-partagés, de maquillage spécial confinement. Les vidéos en direct fleurissent, par curiosité je clique, et hop… deux filles qui se maquillent en direct et qui répondent aux questions de leurs abonnées, du genre : « Comment vous faites pour ne pas vous laisser aller pendant ce confinement ? » Nous dit une d’elles. « Eh oui les filles, il est super important de ne pas se laisser aller pendant ce confinement, de se sentir belle aussi c’est très important. On va vous présenter les produits qu’on utilise… » Je zappe pour une autre vidéo en direct… C’est pire ! Une conversation entre deux filles allongées sur leurs lits le soir en jogging, tout en portant des faux-cils et du highlighter. Je rêve là ? Qui, dans la réalité, est comme ça dans son lit maquillé à 23h ?

Au début, regarder ce genre d’images ne semblait pas me poser problème, sauf qu’au bout de plusieurs semaines de confinement… C’est lourd ! Alors, j’ai décidé de me plus regarder de ce type de contenu que je juge toxique. Sans s’en rendre compte, on développe inconsciemment des complexes.

.

.

Pourquoi j’ai décidé d’arrêter de me maquiller pendant le confinement ?

.

Très simple, en fait. Qu’est-ce que mon visage a de si honteux ou de si mauvais pour devoir le cacher ? Je n’ai pas besoin de me déguiser en un faux moi quand je suis chez moi.

Et ça ne veut pas dire que vous vous laissez aller, comme vous pouvez souvent entendre ! Les soi-disant canons de beauté (dont je me sens pas mal exclue), qui privilégient les tailles mannequins, les traits fins, et le maquillage sur le visage sont une fois de plus des chaînes et des boulets qui vous empêchent d’être vous-même, d’être libre de votre corps.

D’ailleurs, pourquoi « ces règles de beauté » sont sans cesse imposées aux femmes ? Messieurs, pourquoi vous ne vous sentez vous pas obligés de vous maquiller ? Si c’est dû laisser aller, j’invite tous les hommes à se maquiller pendant le confinement, pour rester beaux également…

Vous allez peut-être me demander pourquoi je n’ai pas arrêté de me maquiller bien avant dans ce cas-là ? Plus facile à dire qu’à faire ! Quand toutes les femmes sont maquillées… Difficile de ne pas sentir une grande angoisse sur l’image qu’on renvoie aux autres dans ce contexte.

Le confinement a en fait permis de faciliter le passage à l’action : puisque vous n’avez pas, de manière directe, tous ces yeux sur vous, tous ces regards inquisiteurs posés sur votre visage et votre corps, la pression vis-à-vis des diktats s’estompe.

C’est donc le moment parfait pour mettre en pratique votre idéal, celle d’une société sans diktats de la beauté. J’ai donc décidé d’arrêter de me maquiller pour faire les courses, quand je suis chez moi et quand je vais voir ma famille ou mes amis proches.

Et puis, cela me permet de faire des économies.

Enfin, arrêter de se maquiller quotidiennement vous permet d’avoir une belle peau en bonne santé. Oui, le maquillage est composé de produits chimiques comme le paraben, l’arsenic ou des dérivés d’hydrocarbures. En arrêtant de s’appliquer ces produits, votre peau ne pourra que vous dire merci. Et vous en ressortirez plus belle !

.

Photographie de couverture : Axelle Spencer de Pixabay

.

Le partage c'est la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading Facebook Comments ...